En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
compte rendu du conseil municipal

11 décembre 2018 de Montholon

Office d'animation Aillantais

Lien vers le site d'animation de l'Aillantais

Les chemins de la Résistance dans l'Aillantais

Les chemins de la Résistance dans l'Aillantais

Lien vers le site de l'ARORY

6 randonnées pédestres pour découvrir les hauts lieux de la résistance dans l’Aillantais et le Charnycois

L’Yonne, département majoritairement rural et particulièrement boisé, proche de Paris et traversé par des voies de communication importantes (comme la  ligne ferroviaire du Paris-Lyon-Marseille) a été un territoire propice au développement des maquis (regroupement de résistants dans des lieux difficiles d’accès).

Une quarantaine de maquis se sont implantés dans l’Yonne en 1943 et 1944. Ils n’ont pour la plupart qu’une courte durée d’existence, mais quelques-uns deviennent de gros maquis de combat, qui rassemblent plusieurs centaines d’hommes durant l’été 1944.

Dans les régions de Charny et d’Aillant-sur-Tholon, trois maquis se sont distingués entre mai et août 1944. Ces maquisards ont entrepris des opérations de guérilla contre l’ennemi mais ils ont aussi été victimes de sa répression. Les plaques et autres stèles qui jalonnent les routes et chemins de nos campagnes nous rappellent ces combats tragiques.

Les panneaux situés au départ des randonnées ainsi que les dépliants disponibles dans les offices du tourisme vous permettront de comprendre cette période de notre histoire tout en traversant les paysages boisés de l’Aillantais et du Charnycois.

L’ARORY (Association pour la Recherche sur l’Occupation et la Résistance dans l’Yonne) en partenariat avec la communauté de communes de l’Aillantais et les collectivités locales (1), a créé depuis juillet 2012 les tous premiers chemins de la Résistance dans l’Yonne. L’Yonne, département rural et boisé mais proche de Paris, traversé par d’importants axes de communication comme la ligne ferroviaire Paris-Lyon Méditerranée, offrait de nombreux atouts aux responsables des organisations de résistance. Cela a favorisé l’implantation des réseaux, mouvements et autres maquis qui ont ensuite mené des actions aussi diverses que variées entre 1940 et 1944. Pour toutes ces raisons, il nous est donc apparu intéressant de créer des chemins de la Résistance permettant de découvrir ces lieux si emblématiques de la résistance dans les territoires de l’Aillantais et du Charnycois, profondément marqués par la mémoire de la Résistance, comme en témoigne le nombre important de stèles et plaques qui jalonnent les routes et chemins de ces deux cantons. Descriptif des chemins de la Résistance Ces chemins sont au nombre de six et s’étendent sur près de 80 kms. Ils sont de longueur inégale, le plus court faisant 8 kms et le plus long 21. Leur balisage en jaune a été effectué par la Fédération française de randonnée pédestre, ce qui est un gage de qualité.

-Le premier part de Perreux (10 kms) et mène sur les traces d’une des plus importantes organisations de résistance de l’Yonne, le réseau Jean-Marie BUCKMASTER qui comme son nom l’indique dépendait des services britanniques. De mai à juin 1944, le poste de commandement du réseau fut installé dans la ferme de la Petite-Ermite.

-Le deuxième au départ de Grandchamp, propose une boucle de 8 kms. Il permet de rejoindre le site magnifique de l’Etang-Neuf où était implanté le maquis du réseau JeanMarie BUCKMASTER, un des plus importants de l’Yonne en juillet 1944.

-Le troisième chemin long de 12 kms part de la Ferté-Loupière et conduit à l’emplacement du maquis FTP (francs-tireurs et partisans) dit de l’Etang-Sec (ou de l’Ormery). Le 25 juin 1944 ce maquis a subi une violente attaque qui a provoqué sa dislocation.

-Au départ de Chassy, le quatrième chemin (21 kms) rejoint le lieu du Four à Chaux où l’un des premiers parachutages de l’Yonne a été réceptionné en juillet 1943. Ce long sentier traverse également la commune des Ormes, théâtre de combats meurtriers lors de la Libération.

-Le cinquième part des Placeaux (10 kms) et permet de découvrir le site de la Fontaine Joubert nichée dans la forêt de Merry-Vaux où était implanté en août 1944, le Maquis 2 dépendant du Service National Maquis. C’était le lieu de réunion des membres de l’état-major FFI de l’Yonne.

-Enfin, le chemin des stèles d’Aillant-Bleury (16 kms) qui passe par Saint-Maurice-Thizouaille et Chassy, vous conduira de plaques en stèles afin de découvrir les principaux acteurs de la Résistance aillantaise et leur destin souvent tragique.

Contribuer à l’histoire de la Résistance tout en rendant hommage Si ces six chemins constituent des sentiers de promenade et de randonnée qui suivent des itinéraires agréables et offrent de jolis points de vue, ils sont surtout des sentiers de mémoire et d’histoire. Chaque chemin dispose de panneaux exposant l’intérêt historique du lieu à découvrir. Par exemple, à propos de tel ou tel maquis actif dans une région, le randonneur pourra lire des explications sur l’origine du maquis, sur ses actions et sur la vie des maquisards. Illustrés de cartes et de photographies, les panneaux ont été conçus pour inviter les promeneurs à emprunter ces chemins de la Résistance. Des dépliants disponibles à l’office du tourisme d’Aillant-sur-Tholon proposent également des cartes et des descriptifs des itinéraires ainsi que des informations historiques complémentaires concernant les monuments situés à proximité du parcours de randonnée. Les utilisateurs de smartphone et autre tablette numérique pourront télécharger gratuitement l’application Guidigo afin de bénéficier d’une visite guidée. Pour les plus jeunes, un parcours plus ludique mais tout aussi instructif, intitulé Parcours de mémoire dans Aillant-sur-Tholon est téléchargeable sur le site de l’Yonne Tourisme à la page « enquêtes de culture ». Enfin pour dynamiser ces chemins de la Résistance afin qu’ils soient utilisés par le plus grand nombre, le comité de suivi qui gère ces chemins(2) a décidé de proposer des randonnées commentées et aussi, démarche plus originale, d’organiser en partenariat avec l’Yonne en Scène des randonnées animées comme la Rando maquis 44 qui s’est tenue

 

OK
La Commune de MONTHOLON

La commune nouvelle de  MONTHOLON

Téléphone - Fax
03.86.63.48.43
Horaires des permanences

du mardi au vendredi
16h à17h30

samedi de 10h à 12h

Permance du maire

Samedi de 10h à 12h

Secrétaire:
Alexandre Da Costa
Email

plan de Villiers sur Tholon

situation de la mairie

Plan des panneaux d'affichage

cliquez ici pour le voir

a3w.fr © 2019 - Informations légales - www.villierssurtholon.fr